Il y a environ 4 ans, j’ai découvert la photographie à l’ère du numérique, appris à me servir d’un boitier Nikon puis Panasonic. Je développe toutes mes prises de vues faites en RAW sous le logiciel de traitement Lightroom.

L’année dernière, je me suis inscrite dans le club photo de la ville où je vis, l’occasion pour moi de rencontrer et d’échanger avec de vrais passionnés. Et progressivement ma curiosité, et je dois avouer une certaine jalousie pour les rendus de certaines photos de mes petits copains du club, m’ont poussée vers la photographie argentique.

J’ai développé récemment les négatifs d’une première pellicule Noir & Blanc et je suis relativement satisfaite du résultat 🙂

Les négatifs ont été scannés et j’ai repris quelques petits détails sous Lightroom: légers recadrages dans certains cas pour effacer les défauts d’objectif et pour d’autres j’ai sous-exposé  pour retrouver un meilleur contraste.

Je vous propose une petite virée en Normandie pour commencer dans un lieu que vous reconnaitrez évidemment !

Fuji-st801hp5

Fuji-st801hp5

Nous sommes toujours dans le bocage normand, mais cette fois en domaine privé. La difficulté était de gérer les forts contrastes entre les hautes lumières et les ombres. LightRoom m’a été d’une grande aide et ma mission pour les prochaines sera de mieux gérer ces paramètres à la prise de vue

Fuji-st801hp5 Fuji-st801hp5 Fuji-st801hp5 Fuji-st801hp5 Fuji-st801hp5

Revenons chez les Bretons avec une vue sur le lac asséché de Guerlédan et les constructions récentes du Rheu

Fuji-st801hp5 Fuji-st801hp5

Puis quelques photos prises lors de la session « portrait punk »  dans les hangars de Chantepie

Fuji-st801hp5 Fuji-st801hp5 Fuji-st801hp5 Fuji-st801hp5

Pour finir le seul et unique portrait que je peux vous montrer, les autres ayant des petits problèmes de mise au point qui font que tout le monde n’est pas trop net  😉

Fuji-st801hp5

C’était la « première », alors restez indulgents je ne peux que m’améliorer n’est-ce pas ?????

9 réflexions sur “FUJICA ST801 « Première » !!!

  1. Salut ! Très intéressant ! Personnellement, je n’y connais rien en argentique, je te dis bravo ! Bien sûr c’est perfectible sur certaines et on sent que tu tâtonnes encore, mais c’est plutôt pas mal ! Le souci que j’ai avec certaines photos prises à l’argentique, c’est que je trouve qu’il n’y a pas autant de latitude pour forcer les contrastes et sur certaines de tes photos, les blancs ne sont pas très blancs. En tout cas, tu as eu de beaux endroits pour terrains de jeu ! Le souci du scan, c’est qu’il y a quelques poussières qui restent. Pour l’unique portrait, je dirai que son visage est un peu trop dans l’obscurité. C’est un début très encourageant ! 🙂

    J'aime

  2. Merci beaucoup d’avoir pris le temps de ce retour Anne
    Je suis un peu dans la même réflexion que toi concernant les contrastes, soit ils sont trop prononcés soit au contraire ils sont trop fades Je suis sure qu’il y a moyen de mieux gérer ça à la prise de vue … Pour moi ce premier jet était un test. Maintenant j’ai pu repérer mes erreurs et je vais essayer de les rectifier autant que possible … Il y a d’autres paramètres à prendre en compte également qui sont le type de pellicule, les ASA, le papier d’impression etc .. qui peuvent aussi tout changer
    En tout cas c’est un bon exercice pour apprendre à apprivoiser la lumière 🙂 et aussi à repérer quelles sont les situations intéressantes à photographier sachant que j’ai tel type de pellicule dans mon boitier
    On ne fait pas la même chose avec de la couleur ou du N&B …

    J'aime

    • Tout à fait, c’est un sacré exercice ! Tu sors avec la 100 ASA et il pleut et il fait tout sombre, bah tant pis, pas de photo, et rendez-vous au prochain rayon de soleil ! J’ai eu des appareils photos argentiques, mais des jetables, c’est pour ça que je ne peux pas dire que j’y connaisse quelque chose. Je me rappelle juste effectivement du moment de réflexion lors de l’achat pour estimer le temps qu’il fera ! Je prenais souvent des 400 qui étaient plus polyvalentes (même si elles avaient forcément plus de grain).

      J'aime

      • Effectivement ! Cette pellicule c’est aussi une 400 plus prudent 😉
        En ce moment j’ai une 200 en couleurs et hier je suis allée à la chasse aux couleurs d’automne
        A propos de mes terrains de jeu, la majorité des photos de cet article ont été prises chez mes cousins en Normandie Ils ont une chance unique d’habiter dans un endroit magnifique au bord d’une rivière

        J'aime

  3. Une belle première les photos sont bien composées j’aime beaucoup la première avec le cadrage d’un « petit tas de cailloux » au dessus de la barrière.
    Celle avec le ciel « ratée » et le coin noir elle est très réussie. On a un aspect vieilli photo imparfaite techniquement avec ce chemin de vieux cailloux et puis non des immeubles modernes au fond au fond qui contrastent.
    Le portrait j’aime bien aussi, sombre mais pas gênant il se découpe en silhouette et le trait de lumière au fond le dessine.
    Continue.
    (Merci pour ton gentil commentaire chez Anne)

    J'aime

    • Merci Amor pour tes encouragements !!! Je vais continuer bien-sûr … Et aussi développer sur papier certaines de ces photos … Celle du chemin qui mène aux immeubles me plait aussi pour ces imperfections « vintage » et pour le portrait je lui trouve un côté « sombre » qui est cohérent avec le lieu où nous étions pour faire les photos

      J'aime

  4. Bravo pour ce premier essai, je ne sais pas si j’aurais le courage de m’y (re)mettre ! ça donne des photos vintage, avec du grain. Tes sujets, surtout les premières photos s’y prêtent bien, comme la brouette, ou l’arrosoir, et celle avec le ciel noir, un paysage banal qui devient intéressant avec ce traitement. J’aurais peut-être un petit peu plus contrasté, mais ça ne doit pas être facile à travailler…

    J'aime

  5. Merci Esther !!!! Je ne connais pas ce blog et ça a l’air plutôt sympa en effet
    J’ai choisi mes sujets en me demandant ce qui ressortirait le mieux avec cet effet vintage quasi assuré et à photographier en noir&blanc … Certaines manquent de contraste … difficile de compenser suffisamment au développement ces surexpositions qui sont dues de manière générale à une lumière très dure et directe associée à une pellicule 400 ASA … Enfin je crois, c’est l’analyse que j’en fais et cette « première » me permettra de rectifier mes prises de vues à venir
    C’est ce qui me plait quelque part … C’est comme dans tout on apprend beaucoup de ses erreurs !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s